14 mars : réunion publique Ile-de-France

Licencier les actionnaires – Démocratiser l’entreprise

Réunion Débat le 14 mars 2018 à 19 heures

Présentée par Benoît Borrits et Nicolas Dessaux

Le Maltais rouge – 40 rue de Malte 75011 Paris

Pourquoi la reprise du progrès social et la transition écologique passent par l’éviction des actionnaires ?

Quels sont les chemins d’une démocratie véritable dans l’entreprise et les institutions ?

Contre le repli de l’Etat-nation, renouer avec l’internationalisme

Etre présent aux Européennes 2019

 

L’affiche de la réunion en format jpg

Redéfinir le rôle de l’entreprise ou la démocratiser ?

Redéfinir le rôle de l’entreprise : tel est le nouveau projet de Macron parfois présenté comme la contrepartie donnée aux salarié-es à la loi travail. Il est vrai que l’opposition quasi-unanime du patronat à l’égard de ce projet nous en donne l’illusion. Les orientations déjà évoquées de ce projet nous montrent qu’il évite la question essentielle : la démocratisation de l’entreprise.

Lire la suite

Impossible compromis entre les classes

Pourquoi toute politique progressiste devra aboutir à l’expropriation les actionnaires ?

Depuis maintenant quelques décennies, les programmes politiques de gauche opposés au néolibéralisme défendent l’idée qu’une baisse des profits des entreprises pourrait constituer un levier pour assurer une meilleure justice sociale. Cela paraît simple comme bonjour. Les actionnaires gagneraient certes moins, mais la valeur de leur entreprise continuerait de croître pendant que les salariés profiteraient de nouvelles avancées sociales… Pour certains, cette nouvelle politique annoncerait la reprise d’un cercle vertueux de croissance sans remise en cause des actionnaires. Pour d’autres, il s’agirait d’une étape intermédiaire avant leur expropriation. Or ce scénario d’un compromis ou d’une étape provisoire est devenu tout simplement intenable.
Lire la suite