Si on veut changer les choses, il faut une majorité favorable au monde du travail et pas à celui des affaires.

Tyson Coxa : Au lendemain de l’élection présidentielle 2017, Travail & Démocratie voyait le jour. Pourquoi ce nouveau parti ?

Nicolas Dessaux : Travail& Démocratie n’est pas née de l’élection présidentielle. C’est un projet déjà engagé, une réflexion sur la représentation politique du monde du travail et les perspectives de transformation sociale. Il n’est pas étroitement lié au calendrier politique, même si cette élection a joué un rôle d’accélérateur dans le processus.
Lire la suite