Elire les cadres, pourquoi pas ?

L’élection des cadres, cela veut dire qu’au lieu de voir un chef nommé par la direction, et débarquer comme s’il tombait du ciel, on peut le choisir. Ça peut être un choix au sein de l’équipe de travail, si quelqu’un est intéressé et qu’il, ou elle, sait convaincre qu’il ferait ça bien, ou bien au dehors. C’est une autre manière de concevoir les relations au travail.

Dans la société actuelle, les encadrants sont nommés par la direction dans une hiérarchie descendante. La démocratie s’arrête à la porte de l’entreprise. Que se passerait-il s’ils étaient élu-es par les salarié-es ? Nicolas Dessaux répond aux questions de Tyson Coxa sur cette proposition.

Lire la suite

La démocratie dans l’entreprise, un projet de société

Le principe des coopératives est vieux de deux siècles au moins. Il est aussi vieux que le capitalisme, aussi vieux que les luttes des salariés pour s’en émanciper. Il en existe plus de 5 millions dans le monde, qui emploient plus de 100 millions de salariés. On sait donc depuis longtemps que ça fonctionne.

Interview de Nicolas Dessaux, par Tyson Coxa, sur la démocratie dans l’entreprise.

Tyson Coxa : Qu’est-ce que tu entends par « démocratie dans l’entreprise » ?

Nicolas Dessaux : La démocratie dans l’entreprise peut être résumée à deux propositions principales. La première, c’est que les entreprises devraient être dirigées par des représentant-es élu-es par le personnel, et non par des actionnaires ou un patron comme c’est le cas aujourd’hui.

Lire la suite